L'ORTIE, UNE PLANTE QUI NE MANQUE PAS DE PIQUANT

L'ortie est une vivace de la famille des Urticacées dont la racine est un rhizome jaune-brun en forme de souche rampante et vigoureuse. Sa tige est poilue et urticante, ses feuilles ovales, dentées et opposées 2 à 2, de couleur vert foncé, recouvertes de poils urticants. Ses fleurs sont dioïques : composées de 4 pétales, 4 étamines (mâles) et 1 ovaire (femelles). En herboristerie, on utilise surtout ses feuilles et fleurs, mais aussi la racine.

L'ortie aime de propager dans les bois, les talus de framboisiers sauvages et les champs. C'est une plante envahissante en forme de gros buisson, et elle a la particularité de stimuler la croissance de ses voisines.

L'ortie est riche en minéraux (Silicium, Silice, Potassium 3,7%, Calcium 4%, Fer), en vitamines K, C, E, et du complexe B. Elle contient de la chlorophylle, des acides aminés, des acides gras dont 2 essentiels (linoléique et oléique), des acides phénols (Triterpènes), des flavonoïdes ainsi que des tanins (13,3%).

Au regard de l'Ayurveda, c'est une plante rafraîchissante. Elle diminue Pitta et Kapha et augmente un peu Vata.

Grâce à son apport en minéraux, l'ortie est nutritive. De plus, elle favorise le catabolisme des protéines. Elle est altérative, adaptogène, minéralisante, alcalinisante, anti-rhumatismale. Elle régénère les reins. Son contenu en fer en fait une plante anti-anémique. Elle est aussi anti-inflammatoire, diurétique uricosurique (élimine l'acide urique), anti-allergique, astringente, hémostatique et galactagogue (stimule la production de lait maternel).
Nombreux sont les herboristes qui disent de l'ortie, qu'elle est une panacée.