Ashwagandha, le ginseng indien

L'ashwagandha (Withnia somnifera) est un arbustre de la famille des Solanacées, très prisée par la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). Il trouve ses origines en Inde et se rencontre également sur les côtes arides de la Méditerranée.
Son nom indien signifie « odeur de cheval » par référence à la puissance de cet animal.
Ses feuilles sont de forme ovale et son fruit est une petite baie rouge.

On retrouve l'ashwagandha sous forme de racines séchées pour les tisanes (décoctions 20 minutes dans l'eau bouillante) – à raison de 2 tasses par jour - ou sous forme de poudre à partir de la racine, souvent commercialisée sous forme de gélules : 3 à 4 gélules par jour qu'il est conseillé de prendre en cure pendant 1 mois.

L'ashwagandha favorise le sommeil, non pas parce qu'elle est sédative (bien qu'hypnotique à forte dose) mais parce qu'elle a une action équilibrante sur le système nerveux, ce qui permet une meilleure récupération et de retrouver vigueur et vitalité, raison pour laquelle on lui attribue aussi des propriétés aphrodisiaques.
Il est considéré comme une plante adaptogène, raison pour laquelle il est souvent appelé le « ginseng indien ». Tout comme ce dernier, il permet à l'organisme de s'ajuster en fonction des circonstances, notamment dans les cas de stress dont il permet une meilleur gestion, tout en le système immunitaire.
L'ashwagandha est considéré comme une plante masculine, mais il est également efficace pour les femmes.
Il est déconseillé d'en prendre dans les cas d'hyperthyroïdie, de grossesse. Il peut à hautes doses provoquer des troubles intestinaux et être hypnotique.