LHuile essentielle de Camphrier ou Ravintsara

Appelé aussi camphrier, le Ravintsara (Cinnamomum camphora) est une plante de la familles des Lauracées originaire de Madagascar. Le ravintasara est fortement implanté en Asie : Chine, Japon. Le Ravintsara est un arbre de taille moyenne pouvant aller jusqu'à 25 de haut. Ses feuilles sont alternes et persistantes, de forme ovale et longue. Ses fruits sont des drupes charnues qui a maturité deviennent bleu sombre. Ce sont les rameaux feuillés qui sont utilisés pour extraire les huiles essentielles qu'il contient.

Attention : le Ravintsara est souvent confondu avec le Ravinsare (Ravinsare aromatica) de la même famille botanique.

Riche en 1,8 cinéole (65 à 70%) ou eucalyptol, le Ravintsara un est puissant anti-infectieux, immunostimulant et expectorant. Il est également antiviral et antibactérien et stimulant du système nerveux. En raison de ses propriétés, il est tout indiqué pour traiter les infections virales, les bronchites, sinusites et les rhumes. Il est également intéressant dans les cas de fatigue nerveuse et les déficiences immunitaires.
L'huile essentielle de Ravintsara est très sécuritaire. Parce qu'elle n'est pas dermo-caustique, elle peut être administrée par voie cutanée : en appliquant quelques gouttes sur la poitrine en cas de troubles respiratoires ou le long de la colonne vertébrale en cas de fatigue profonde. Elle peut aussi être administrée par voie orale : quelques gouttes diluée dans une cuiller à café de miel ou d'huile végétale. Enfin, l'huile essentielle de Ravintsara peut être utilisée en diffusion pour les voies respiratoires à l'aide d'un diffuseur qui permet à la fois d'aseptiser l'air ambiant et de décongestionner les voies respiratoires.

Contre-indications et précautions d'usage
L'huile essentielle de Ravintsara est déconseillée durant les 3 premiers mois de la grossesse.
C'est une huile relativement douce qui peut être diluée dans une huile végétale à 50% pour être envisagée sur les jeunes enfants. 

Ylang-Ylang, pour plus de sensualité et de créativité

Originaire d'Indonésie et des Philippines, le Ylang-Ylang est un arbre tropical de la famille des Annonacées. L'Ylang-ylang est un arbre à feuillage persistant qui peut atteindre jusqu'à 25 mètres de haut dans son milieu naturel. Disposées de manière régulière le long des rameaux, ses feuilles d'un vert très vif sont caractérisées par des nervures très marquées. Ses fleurs jaunes très odorantes ont un parfum puissant, fleuri avec des notes boisées.

L'huile essentielle d'Ylang-ylang est aphrodisiaque, antidépressive, sédative, antalgique, antispasmodique, tonique intellectuelle et sexuelle. Elle est tout indiquée pour les cas de stress, agitation, nervosité, angoisse, panique, dépression, le soin des peaux grasses, le soin des peaux matures, le soin des cheveux et du cuir chevelu, ainsi que l'asthénie sexuelle.
L'huile essentielle s'utilise en application locale cutanée, à raison de 2 à 3 gouttes ou encore diluées à 30% dans une huile végétale pour le massage par exemple. Elle peut aussi être utilisée dans un diffuseur créant ainsi une atmosphère sensuelle et exotique.

L'huile essentielle d'Ylang-ylang est utilisée en cosmétique dans les crèmes ou les gels douche car elle a un pouvoir régénérateur de la peau. Il est possible de trouver l'Ylang-ylang sous format d'hydrolat ou eau floral, pour la fabrication de shampooings ou tel quel comme tonique des cheveux.
En cuisine, l'Ylang-ylang se marie très bien avec les desserts et le curry.

D'un point de vue subtil, le parfum sensuel et euphorisant de l'Ylang-ylang agit sur Svadhistana Chakra, centre de l'énergie sexuelle mais aussi de la créativité. 

LE PISSENLIT, UNE PLANTE NUTRITIVE ET DETOXIFIANTE

Utilisé depuis très longtemps à travers les âges et les différentes cultures, chez les Grecs, les Amérindiens, les Arabes ou encore les Chinois, le pissenlit (Taraxacum officinalis) est une plante comestible de la famille des Astéracées, dont on ignore l'origine exacte. Très adaptable, il pousse à peu près partout.
Le pissenlit est une plante vivace à fleurs jaunes et à feuilles profondément dentelées, en rosettes et aplaties, qui peut atteindre jusqu'à 50 cm. Sa racine est double: une en surface, épaisse et courte, l'autre plus profonde, grosse, pivotante et fuselée. Sa tige est une hampe cylindrique à l'aisselle des feuilles, qui est terminée par un capitule. Ses feuilles sont en rosette, dentées irrégulièrement, de lancéolées à oblongues, parfois teintées de rouge à la base. Ses fleurs jaunes sont hermaphrodites et le capitule peut en compter jusqu'à 200. Son fruit est un akène à aigrette, sur lequel les enfants et les amoureux aiment souffler pour voir leurs voeux s'exaucer.
En herboristerie, on utilise surtout sa racine mais aussi ses feuilles.

Le pissenlit est riche en polysaccharides : inuline, mucilage, pectine, fibres, et en sucres. Il contient également des lactones sesquiterpènes, des triterpènes, des phytostérols, des acides phénoliques et des tanins. Il est riche en nutriments : vitamines, minéraux, oligoéléments, phospholipides. Le pissenlit est diurétique, cholagogue, cholérétique, tonique amer, antilithique, tonique du pancréas, nutritif et drainant hépato-rénal.

Tonique amer, il protège les cellules du foie et stimule la production et l'excrétion de la bile. Il contribue à l'élimination de la bilirubine. L'inuline de sa racine permet de soutenir le pancréas en raison de sa similitude avec l'insuline. Il élimine l'urée et l'azote qui résulte du métabolisme des protéines. Diurétique, il supporte le travail des reins dans leur fonction d'élimination.

On trouve le pissenlit sous forme de racines séchées pour les décoctions, à raison de 1 cuiller à thé / tasse, mais aussi en concentrés liquides. Ses feuilles sont utilisées en salades et ses fleurs pour concocter vins et liqueurs.

Le pissenlit est une plante douce et de long terme. Il est intéressant pour les cures de printemps pour le foie. Ses actions diurétique et altérative en font une plante de choix pour l'élimination des déchets métaboliques. Riche en polysaccharides, c'est une plante nutritive.
D'un point de vue subtile, l'énergie du pissenlit agit sur la stagnation. Il permet de sortir de l'immobilise et de l'inaction. Il réduit la rigidité de l'esprit. Son élixir calme les conflits intérieurs nuisibles à la digestion. 

LA CALENDULA, UNE PLANTE CICATRISANTE ET DIGESTIVE

La calendula (Calendula officinalis) est une plante herbacée de la famille des Astéracées (ou Composées) caractérisée par son inflorescence jaune-orangée, dont la hauteur varie entre 30 et 60 cm. Sa racine fusiforme, sa tige est dressée, velue, anguleuse et ramifiée. Ses feuilles sont alternes, sessiles, oblongues et rugueuses. Son inflorescence est formée de gros capitules entourés de 2 bractées velues, dont la couleur varie du jaune foncé à orange foncé. Ses fleurs centrales sont hermaphrodites et de couleur plus foncée. Son fruit est un akène en forme de croissant dont la surface est rugueuse sur la face convexe.
Ce sont les fleurs qui sont utilisées traditionnellement en herboristerie pour la préparation d'infusions, de macérations dans l'huile végétale ou encore dans les concentrés liquides.

Outre les résines qu'elle contient et qu'elle libère lorsqu'on la cueille, elle est aussi composée de polysaccharides, de saponines, d'alcools triterpéniques, de flavonoïdes, de caroténoïdes (qui lui donnent sa teinte orangée), d'acides gras et de minéraux.

D'un point de vue subtil, c'est une plante qui apporte la douceur. C'est une plante rafraîchissante et asséchante. Du point de vue de l'Ayurveda, elle diminue Vata et Kapha et accroît Pitta. 

La calendula est une plante altérative lymphatique, anti-inflammatoire, antiseptique, fongicide, virocide, bactériostatique, vulnéraire et anti-oxydante.

Elle peut être consommée sous différentes formes :
- En infusion à raison de 1 c. à soupe/tasse (adulte) et ¼ à 1 c. à thé/tasse (enfant)
- En concentrés liquides dans l'alcool, le vinaigre ou la glycérine.
Elle peut aussi être utilisée dans des vins floraux, ou macérée dans une huile végétale (pour usage externe).

Elle est contre-indiquée dans les cas de sensibilité ou allergie aux Astéracées, de grossesse et d'allaitement (les données étant insuffisantes pourpermettre son utilisation en toute sécurité).

La calendula est une plante qui élimine les toxines, favorise la cicatrisation à l'interne comme à l'externe. Ses principes amères en font une plante stimulante hépatique et donc digestive. Sa douceur calme l'inflammation tant à l'interne qu'à l'externe.

LE GINGEMBRE, UNE PLANTE RÉCHAUFFANTE

Le gingembre est une plante vivace tropicale herbacée de la famille des Zingibéracées, d'environ 90 cm de haut. Sa racine est un rhizome volumineux. Ses tiges sont longues et vertes, à port de roseau. Ses feuilles sont longues, lancéolées et de couleur verte. Son inflorescence est dense, à fleurs blanches ou jaunes ponctuées de rouge et entourées de bractées jaunes et vertes. Ses fruits sont des graines noires enfermées dans des capsules trivalves enfermées dans un court épi.
C'est son rhizome qu'il est d'usage d'utiliser en cuisine et en herboristerie, sous forme de poudre, frais ou séché.

Le gingembre est une plante qui pousse dans toutes les régions tropicales. Il apprécie l'ensoleillement et l'humidité et se propage par son rhizome qui donne naissance à des bourgeons à partir desquels apparaissent les nouvelles tiges.

Le gingembre est riche en glucides, en lipides, en composés phénoliques dont la curcumine (que l'on retrouve dans le curcuma), en Flavonoïdes ainsi qu'en huiles essentielles
Il contient des protéines, des vitamines : B1, B2, B3, B5, B6, C et est riche en minéraux (sodium, calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium) et oligo-éléments (zinc, étain, sélénium, silice, cobalt, chrome, bore).

Le gingembre est une plante réchauffante et sèche. 
En Ayurveda, le gingembre est appelé Vishwabhesaj ou Médecine Universelle et est considéré comme étant une plante pimentée et sucrée, qui diminue les doshas Vata et Kapha et accroît Pitta. Il serait l'épice la plus "sattvique"

Le gingembre séché est plus piquant et plus asséchant que le gingembre frais. Il est un meilleur stimulant et expectorant pour réduire Kapha et accroitre Agni (le feu digestif).
Le gingembre frais est un meilleur réchauffant dans les cas de coup de froid, de toux, de nausées et de désordre Vata. Il est utilisé pour les cas de problèmes digestifs et respiratoires, mais aussi comme tonique du cœur, pour soulager l'arthrite, les gaz, et les crampes abdominales dont les crampes menstruelles. Le rhizome du gingembre est utilisé pour ses vertus médicinales.
Le gingembre est un excellent stimulant circulatoire. Il est aussi digestif, anti-nauséeux, apéritif, anti-ulcéreux, carminatif, réchauffant, expectorant, analgésique, anti-inflammatoire, anti-oxydant et anti-bactérien.  C'est en raison de sa forte teneur en magnésium qu'on lui attribuerait des propriétés aphrodisiaques.

Il peut être utilisé de différentes manières :
- En décoction : rhizome ou poudre, à raison de 1 cuiller à thé par tasse 2 à 3 fois par jour.
- En cataplasme : réduit en pâte, il peut être utilisé en externe pour les douleurs et les maux de tête.
- En huile essentielle : pour ses propriétés digestive, expectorante, tonique, et anti-inflammatoire.

Le gingembre est une plante stimulante et réchauffante de 1er choix. Son usage culinaire permet de le consommer de multiples façons. Ses multiples vertus en font une plante multi-usage.

L'ORTIE, UNE PLANTE QUI NE MANQUE PAS DE PIQUANT

L'ortie est une vivace de la famille des Urticacées dont la racine est un rhizome jaune-brun en forme de souche rampante et vigoureuse. Sa tige est poilue et urticante, ses feuilles ovales, dentées et opposées 2 à 2, de couleur vert foncé, recouvertes de poils urticants. Ses fleurs sont dioïques : composées de 4 pétales, 4 étamines (mâles) et 1 ovaire (femelles). En herboristerie, on utilise surtout ses feuilles et fleurs, mais aussi la racine.

L'ortie aime de propager dans les bois, les talus de framboisiers sauvages et les champs. C'est une plante envahissante en forme de gros buisson, et elle a la particularité de stimuler la croissance de ses voisines.

L'ortie est riche en minéraux (Silicium, Silice, Potassium 3,7%, Calcium 4%, Fer), en vitamines K, C, E, et du complexe B. Elle contient de la chlorophylle, des acides aminés, des acides gras dont 2 essentiels (linoléique et oléique), des acides phénols (Triterpènes), des flavonoïdes ainsi que des tanins (13,3%).

Au regard de l'Ayurveda, c'est une plante rafraîchissante. Elle diminue Pitta et Kapha et augmente un peu Vata.

Grâce à son apport en minéraux, l'ortie est nutritive. De plus, elle favorise le catabolisme des protéines. Elle est altérative, adaptogène, minéralisante, alcalinisante, anti-rhumatismale. Elle régénère les reins. Son contenu en fer en fait une plante anti-anémique. Elle est aussi anti-inflammatoire, diurétique uricosurique (élimine l'acide urique), anti-allergique, astringente, hémostatique et galactagogue (stimule la production de lait maternel).
Nombreux sont les herboristes qui disent de l'ortie, qu'elle est une panacée.